Centre pour la prévention des crimes contre l'humanité

Accueil / Viol

Viol

Elles ont été violées pendant le génocide des Tutsi et le massacre des opposants politiques Hutu. Par milliers. Souvent par plusieurs agresseurs, successivement. Soumises à des actes d’une brutalité physique extrême. Violées par des hommes vers lesquels elles s’étaient tournées en quête de protection. Violées, puis contaminées par le VIH/SIDA.

Dans ces témoignages terrifiants, les filles et les femmes de tous bords relatent avec simplicité la manière dont elles ont vécu ces violences sexuelles d’une cruauté indicible : « L’un d’eux a essayé de me violer mais il a trouvé dégoûtant le sang qui coulait de mon vagin. Il a donné un coup de pied entre mes jambes et j’ai perdu connaissance ». Nous pénétrons au cœur des traumatismes profonds de l’âme et du corps que cet événement a laissé, indélébile, chez elles : il en ressort de profondes interrogations sur la justice et l’impunité, ainsi que le sentiment commun que le mal n’a pas été lavé et que le pardon est amer, s’il existe. Outre l’importance de transmettre la mémoire de ces crimes innommables à travers le récit de celles qui en ont été victimes, ces témoignages expriment combien les victimes de viols se sentent démunies face à l’avenir, sans aide ou à peine, sans la santé pour affronter la vie, sans moyens pour cultiver leurs champs, sans espoir pour protéger leurs enfants.

> Allez plus loin en lisant une introduction contextuelle complète sur le viol rédigée par le CPCH.